Last Updated:

Fake news, vraie arnaque ! 

Pierre
Pierre Arnaques

Petit exemple d’une arnaque bien foutue qui utilise des techniques basiques de webmarketing pour vous voler votre argent purement et simplement.

Les textes extraits du site (les extraits d'articles) ont été volontairement postés sous forme d'images pour ne pas donner d'importance au site arnaqueur.

Tout commence par un lien « sponsorisé » posté sur Facebook. Une petite manipulation simple fait penser que l’origine de la news provient du Monde, journal qu’on prend au sérieux en général. Le titre de l’article est volontairement provocateur pour susciter l’envie d’aller voir. On appelle ça un lien « putaclic » de part son caractère incitant fortement à cliquer dessus. C’est l’appât.

On clique dessus et on arrive sur une passage dont l’habillage fait penser à celui du journal. 

Ici plusieurs choses doivent nous interpeler. En tout premier c’est l’adresse du site (l’URL). Rien à voir avec le journal. Nous reviendrons dessus un peu plus en détails.

Ensuite cet étrange bandeau en anglais invitant à reporter la page… C’est étrange mais bon… passons. 

Ensuite on continue avec un gros titre alarmant mais déjà plus trop français… Enfin la syntaxe n’est pas terrible… On est censé être sur Le Monde… Mais bon vu le niveau de français actuel, combien de gens le remarqueront ?

Ensuite on met un bandeau qui s’appelle, en webmarketing, un bandeau de réassurance. Les grandes émissions « sérieuses » en ont parlé ! Si puisqu’on vous le dit !

Puis sur la droite, dans le bandeau, on commence à voir des infos assez étranges. Pour le moment rien à voir avec l’article visiblement… On veut savoir ce que Xavier a fait pour gagner plein de tunes !

On descend sous l’illustration et on commence à lire. Et très vite on ferre le poisson :

Boum ! Un truc miracle pour gagner plein d’argent ! N’importe qui peut devenir millionnaire. Aller pour bien appuyer la curiosité et pour prouver le sérieux de l’info qui dérange, on ajoute une toute petite dose de théorie du complot :

Et oui c'est trop tard car maintenant on sait comment faire. Et vu qu’on est sur Le Monde, un journal sérieux, ben on va vous expliquer ce qu’a dit Xavier !

Remarquez le lien en bleu. Vous allez en retrouver tout le long de la suite de l’article. Ils renvoient tous vers une autre adresse. On va très vite y revenir aussi. La suite de l’article est en fait une méga publicité déguisée pour un service de Bitcoin. Et grâce au sérieux de Le Monde et à la notoriété de Xavier Niel, vous allez bien sûr vous aussi cliquer pour vous enrichir. Au passage on dira que même Bill Gates ou Elon Musk profitent de ce système :

Pour encore appuyer l’argumentaire, on avait déjà cette fameuse barre latérale avec un tas de personnes déclarant qu’ils avaient réussi grâce à cette méthode géniale. On termine donc par une série de témoignages tous plus faux les uns que les autres, tous positifs bien entendu ! On peut laisser un commentaire si on veut… sauf que le lien ne fonctionne pas…

Ah et une dernière minute. On annonce au passage que l’info a trop fuité et qu’il faut en profiter au plus vite ! Dépêchez-vous ! Il n'y a presque plus de place. Ici clairement il s'agit d'une méthode simple qui vise à vous empêcher de réfléchir trop longtemps. Pas le temps de se renseigner. Il faut s'inscrire maintenant et sans tarder.

D’ailleurs lorsqu’on clique sur le lien en question on n’a que 5 minutes et demie ! Pas le temps de réfléchir, on fonce !

Bizarrement, lorsqu’on réactualise la page du lien, on a toujours 5 minutes et demie… Et d’ailleurs si vous allez sur le faux site du Monde un mardi, il vous mettra la date du mardi 21 :) Il est fort cet article !

En fait il s’agit d’une simple arnaque qui va vous piquer votre argent sans aucune autre forme de procès. Le principe étant d’acheter des bitcoins et de les déposer sur un compte censé faire fructifier votre argent… Que vous ne reverrez jamais.

La poule aux œufs d’or ça n’existe pas… Ne vous faites pas avoir !

Pour terminer je voudrais revenir vers les url de la fausse page et de la page liée tout au long de l’article. On remarquera des codes bizarres.

Ils correspondent à des numéros de campagne publicitaires  et à des numéros d’affiliation. Cela permet d’un côté d'identifier et de rémunérer l’arnaqueur qui a publié la fausse pub mais également de voir l’efficacité de la fausse campagne afin d’affiner plus tard les futures faux articles pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas… Encore une fois une technique basique de webmarketing.

J'ignore si la rédaction du Quotidien, du Monde ou Xavier Niel sont au courant de l'utilisation abusive de leurs marques afin de tromper le quidam lambda. Je vais tout de même tenter de les contacter à ce sujet. Cela a peu de chance d'aboutir, les transactions étant faites souvent en bitcoin, la page facebook d'origine étant probablement hackée et de plus domiciliée au viet nam selon toute vraisemblance. Mais cela permettra peut-être d'informer le monde sur l'existence et la manière dont son construites ces arnaques.